Archives de la Catégorie : conseils naturopathiques

Trucs et conseils naturo pour les repas de fêtes

Conseils naturo pour les repas de fêtes

Nous voulons tous profiter des repas de fêtes avec plaisir, sans culpabilité et en limitant les désagréments des excès. Les repas festifs sont souvent copieux, riches en graisse , en sucre. Ces excès sont parfois difficiles à digérer et peuvent provoquer un mal-être avec une digestion lourde, des coups de pompes, des nausées, voire des douleurs (brûlures d’estomac, migraines…)

Tout excès demande au corps de réagir rapidement et efficacement, pour cela il importe d’avoir une bonne vitalité et d’être reposé. Cela se prépare au long cours bien sûr, par une bonne hygiène de vie mais il existe quelques trucs et astuces avant, pendant et après les repas de fêtes pour une meilleure digestion.

Avant les fêtes : le repos digestif

  • Mangez léger et équilibré en privilégiant les légumes (crus et cuits à la vapeur pour préserver leurs qualités nutritionnelles).
  • Evitez l’alcool
  • Evitez les charcuteries, les gâteaux, les fritures, les plats en sauces.

 Pendant le repas de fête : se faire plaisir en s’écoutant

  • Respectez vos capacités digestives : Prenez des portions adaptées en quantité et profitez-en pleinement
  • Prenez des enzymes digestives si vous avez déjà tendance à mal digérer (à base d’ananas (bromélaïne), de papaye (papaïne) et autres enzymes que vous trouverez en magasin bio.
  • A l’apéritif préférez les olives, radis, ou bâtonnet de carottes crus aux chips et gâteaux apéritif industriels gras et salés
  • Préférez une coupe de champagne ou un verre de vin aux alcools forts et sucrés
  • Favorisez les légumes (Dinde + purée de céleri/carottes/marron, haricots verts par exemple)
  • Notez que les huitres sont très peu caloriques et riches en vitamines,   minéraux et protéines
  • Privilégiez le pain semi complet riche en fibre plutôt que le pain blanc qui a un indice glycémique élevé
  • Evitez de rajouter du beurre ou de la mayonnaise
  • Mastiquez pour faciliter la digestion, vous mangerez moins car vous serrez rassasié
  • Buvez de l’eau, en intercalant un verre d’eau entre deux verres de vin
  • Renoncez au café de la fin du repas et préférez une infusion digestive
  • Durant le repas, vous pouvez prendre de la chlorophylle pour absorber l’alcool 🙂
  • ou après le repas, du radis noir (en gélule) pour favoriser la détox hépatique
  • Avant de vous coucher, le Charbon Végétal est aussi intéressant (en poudre 1cuillère à soupe ou 2 gélules) pour absorber les graisses et l’alcool (ATTENTION  cependant car le charbon végétal annule les effets des médicaments, y compris la pilule)

Après les fêtes : récupérez, éliminez et allégez les repas suivants

  • Le lendemain au réveil, prenez un jus de citron dans un verre d’eau tiède, à jeun,
  • Si vous avez trop bu, prenez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive mélangée à un jus de citron
  • Buvez de l’eau tout au long de la journée car l’alcool déshydrate
  • Prenez des fruits et légumes riches en vitamines, minéraux et fibres utiles pour le transit intestinal.
  • Bougez : allez marcher au minimum 40 minutes
  • Prenez des plantes bio drainantes et détoxifiantes en tisane : romarin, fumeterre, artichaut, aubier de tilleul, pissenlit, reine des prés …
  • Joyeuses Fêtes

 

Lien Permanent pour cet article : https://www.sandrinehatonnaturopathe.com/trucs-astuces-repas-festif/

La cure de raisin

raisin

Pour la rentrée, partez du bon pied et éviter les pépins !

LA CURE DE RAISIN

Qu’est ce que c’est ?

Il s’agit de manger du raisin et uniquement du raisin pendant la journée (monodiète). La quantité de raisin dépend de vos besoins.

Cette cure peut durer un jour et se répéter 1 fois par semaine sur plusieurs semaines ou plusieurs jours d’affilé (si possible) voire 2 à 3 semaines si vous avez déjà fait cette expérience.

Je recommande de commencer par 3 jours, c’est le temps nécessaire au corps pour comprendre ce qui arrive et réagir et pour que vous puissiez en observer les bienfaits.

C’est l’occasion de mettre l’organisme au repos (très peu de digestion), l’économie d’énergie est utilisée pour nettoyer le corps puis se revitaliser.

Les bénéfices reconnus

Dès l’antiquité, les vertus du raisin sont connues puis l’académie de médecine la recommandait  car «  très efficace contre diverses maladies : la constipation, certaines diarrhées, les congestions hépatiques, la lithiase biliaire, la goutte, bien des affections de la peau, et en général tous les états d’arthritisme. ». Au XIXe siècle, elle était aussi préconisée contre les infections urinaires, les néphrites, les cystites et les coliques.

On constatera :

  • Une meilleure forme physique (vitalité, dynamisme, bien-être, éclat du teint) et mental (vivacité, clarté)
  • Une amélioration des troubles de santé courants (digestifs, intestinaux, problèmes de peau, fatigue, maux de tête)
  • Une perte de poids même si ce n’est pas l’objectif selon la durée de la cure et le métabolisme de chacun.

Quelle est la composition nutritionnelle du raisin ?

Le raisin est composé d’eau essentiellement et de sucre mais il contient surtout des composés tels que phénols, flavanoides, resvératrol, tanins qui lui confèrent un pouvoir antioxydant. Il est aussi riche en vitamines, minéraux et oligo-élements nécessaires à notre santé.

Quelle contre-indications à la monodiète de raisin ?

Les personnes atteintes d’un diabète insulino dépendant (type 1) : trop de sucres à gérer.

Les femmes enceintes : la détox doit se faire avant la grossesse sur les conseils d’un praticien de santé.

Quand faire la monodiète ?

  • En septembre lorsque le raisin est abondant
  • Lorsque vous êtes disponible pour cette aventure
  • Mangez léger les jours précédents au moins la veille pour une cure de 3 jours (pas de café, thé, chocolat, alcool, pas de viande, attention aux plats trop gras ou trop, sucrés)
  • Vous pouvez  travailler pendant la cure, mais il est souhaitable d’avoir des activités de détente.
  • Vous pouvez par exemple commencer le vendredi et finir le dimanche (3 jours)

Quel raisin choisir ?

La qualité du raisin est importante. Il convient de choisir du raisin frais, BIO, mûr mais pas trop sucré, la peau épaisse de certain type de raisin peut être difficile à manger voire irritante pour les intestins. Il est intéressant de varier les types de raisin pour bénéficier des atouts de chacun. Laver le raisin.

Quelle quantité de raisin manger ?

Vous pouvez manger plusieurs fois par jour, 3, 4 fois ou plus par jour. Vous ajustez la quantité de raisin à vos besoins mais vous constaterez que vos besoins diminueront au fil des jours. On constate une consommation de plus ou moins 1 à 2 kg par jour).

Vous prendrez le temps de manger.

Buvez de l’eau et des tisanes non sucrée dans la journée.

Quelles difficultés pouvez-vous rencontrer ? « crise curative »

La fatigue, c’est pourquoi, la période doit être propice et permettre le repos. La fatigue est une réaction du corps qui se nettoie.

Les maux de tête, nausées, rhume, éruption cutanée, langue chargée sont aussi la manifestation de l’élimination de toxines : buvez alors de l’eau, des tisanes et reposez-vous, allez-vous promener, faites des saunas, massages, hamman, gommages.

Vous pouvez avoir froid car le métabolisme est ralentie : prenez des bains chauds, sortez la bouillote et couvrez-vous.

En cas de constipation : ne mangez plus la peau ni les pépins du raisin.

Si les troubles persistent arrêtez la cure et consultez un praticien de santé.

La reprise alimentaire

Elle est importante pour ne pas perdre les effets de la cure et/ou avoir des maux de ventre, de tête. La reprise alimentaire consiste à reprendre une alimentation « normale » progressivement, elle doit durer environ la moitié de la durée de la cure.

Vous recommencez en mangeant des fruits et des légumes crus et cuits puis des céréales, fromage (blanc ou frais), œufs, poisson, puis la viande le plus tard possible.

 

La Cure de raisin. Santé, détoxication et prévention, de Johanna Brandt, Jouvence éditions, “Pratiques”, 2000

Le petit guide de la cure de raisin, collectif, éditions Terre Vivante

Lien Permanent pour cet article : https://www.sandrinehatonnaturopathe.com/la-cure-de-raisin/

Cure détox

Cure de Printemps: Détox et revitalisation

Il est bon d’offrir à son corps un nettoyage, à chaque changement de saison, particulièrement au printemps lorsque la nature renaît et nous offre couleurs, odeurs, sons.

A la sortie de l’hiver, les anciens pratiquaient un nettoyage naturel avec des plantes trouvées dans  la nature choisies pour leurs propriétés dépuratives et drainantes comme le genièvre, le radis noir, le pissenlit,  le plantain et l’ortie en autres.

Aujourd’hui, une cure de nettoyage au printemps est d’autant plus nécessaire que notre alimentation est riche et polluée de toxiques tout comme notre environnement avec les métaux lourds, les pesticides, les additifs…)

Troubles digestifs, constipation, mauvaise haleine, migraine, fatigue chronique, insomnie, problèmes de peau, allergie, rhinites…sont autant de signes qui peuvent vous mettre en alerte car ils sont le reflet notamment de l’état de vos organes d’élimination (foie/intestin, peau, poumon, reins). Ces derniers souvent surchargés et intoxiqués à la fin de l’hiver ne peuvent plus faire leur travail d’épuration correctement pour éliminer à la fois les toxines fabriquées par notre organisme (endogènes) et les toxiques d’origine externe (exogènes).

Une bonne détox permet de retrouver une énergie vitale optimale nécessaire pour que le corps entreprenne ce travail de nettoyage. Pour ce faire la saine attitude remplie de bon sens consiste à :

1/ éviter d’intoxiquer votre organisme avec  les aliments qui surchargent et encrassent: nommons principalement l’alimentation industrielle avec ses graisses saturés, ses sucres raffinés, mais aussi les pâtisseries, les excitants (alcool, café…)

 

2/ favoriser l’élimination des toxines en circulation dans le corps par les émonctoires que sont nos organes d’élimination cités plus hauts.

On peut stimuler ces organes, le foie notamment, pour renforcer leur action de nettoyage par le biais de plantes dites émonctorielles. Effectivement Le foie est l’organe phare du printemps dont il faut prendre soin. Il assure de nombreuses fonctions métaboliques (des glucides, lipides, protides…), d’épuration (bactéries, cellules sanguines usées…), de stockage (fer, vitamines A, D, K, B12…), de digestion (graisse), de synthèse (cholestérol, acide lactique, urée…), de régulation hormonale. C’est une véritable usine.

Des plantes médicinales peuvent nous aider à le détoxifier et le drainer, elles sont présentes dans la nature, et on peut donc les mettre dans nos assiettes. Elles ont pour caractéristiques d’être souvent amères, astringentes, comme par exemple l’Artichaud, le Chardon Marie, le Romarin, le Radis noir, l’Aubier de tilleul, certaines ont également une action sur les reins renforçant leur vertu d’élimination.

La sève de bouleau (voir l’article du blog:http://www.sandrinehatonnaturopathe.com/cure-de-seve-de-bouleau-2/ ) que  l’on récolte au printemps pure et fraiche peut être bue en cure de 3 semaines (5 litres de sève de bouleau), la sève est très intéressante pour ses propriétés drainantes, diurétiques et reminéralisantes. Le jus est intéressant aussi mais il n’aura pas les propriétés revitalisantes de la sève fraiche du printemps. On peut boire la sève et le jus toute l’année en cure.

On peut affiner le choix de la plante, sa forme (tisane, liquide, gélule…), la quantité prise selon le terrain de la personne.

On peut aussi dériver la sortie de ces déchets circulants par la peau, le plus organe du corps et donc le plus grand organe d’élimination Pour drainer par la peau, il y a bien sûr l’exercice physique mais aussi le sauna traditionnel dit finlandais (voir article sur le blog), le brossage à sec.

 

3/ Une alimentation saine et équilibrée : Surveiller son alimentation permet de mettre au repos ces organes de sortie et d’une manière plus globale de redonner au corps de l’énergie (qu’il ne perdra pas dans de longues digestions) énergie dont il a besoin pour sa détox.

Consommez de préférencedes produits frais et vivants, comme les crudités, les jus de légumes, les fruits, les jeunes pousses, les légumes verts, les graines germées.

Introduisez une mono diète (un seul et même aliment par jour ou sur plusieurs jours) une fois par semaine par exemple ou encore une cure de jus de légumes détoxifiante et revitalisante

Vous pouvez créer vous-même vos jus à l’aide d’un extracteur ou d’une centrifugeuse. Un exemple de jus complet betteraves, carottes, pommes, persil, épinard, agrémenté de curcuma et gingembre frais et vous aurez un  parfait breuvage de détox riche en nutriments à consommer lentement par petite gorgée.

Aussi manger léger au repas du soir permet une meilleure récupération, régénération durant la nuit

 

4/Une bonne hydratation est aussi importante pour éliminer avec une eau peu minéralisée comme Mont Roucous, Montcalm, Volvic par exemple.

 

Une bonne cure détox respecte les règles de fonctionnement du corps. L’énergie est apportée par notre système glandulaire et notre système nerveux qui ont besoin de repos, de sommeil, de respirer voir et écouter la nature, de se nourrir de soleil du matin et enfin d’épanouissement à tout niveau.

Lien Permanent pour cet article : https://www.sandrinehatonnaturopathe.com/cure-detox/

Articles plus anciens «