«

»

Imprimer ceci Article

Rester naturelle pour votre santé

Le sein est un lieu de passage et de stagnation de tout ce que mange la femme.

La compression du soutien-gorge sur les divers ganglions et canaux lymphatiques, bloque la libre circulation des éléments de passage (bons ou mauvais) qui vont plus ou moins s’accumuler faisant apparaître au fil du temps des formations kystiques d’abord, des possibles tumeurs cancéreuses plus tard (3/4 des femmes qui ont un cancer du sein, portent régulièrement un soutien-gorge contre une sur 168 qui n’en portent pas du tout) .

A contrario, le mouvement naturel du sein libre, pendant la marche, crée un massage naturel qui fait circuler la lymphe.

Plusieurs études médicales (France, US, Japon et GB) ont mis en avant que, contrairement aux idées, le soutien-gorge peut augmenter la chute des seins.

Le Professeur Jean Denis Rouillon, médecin du sport au CHU de Besançon déclare : « L’arrêt du port du soutien gorge est bien supporté par les femmes, en termes de confort et d’esthétique. Contrairement aux idées reçues, le sein ne tombe pas mais il se raffermit, remonte, et la qualité de la peau s’améliore. » En effet, les ligaments Cooper et les muscles peaussiers qui sont les soutiens naturels de la poitrine ne travaillant plus, ceux-ci s’atrophient et la poitrine, perdant sa fermeté, s’affaisse encore plus rapidement avec le temps.

En posant des capteurs sur des athlètes, des chercheurs sportifs ont pu découvrir que la poitrine parcourt 6 cm de haut en bas et 9 cm de gauche à droite au cours des diverses pratiques sportives. Ce sont ces mouvements (réduits de 70% avec un soutien gorge) qui permettent au sein de s’adapter et de multiplier naturellement les formes de maintien. Constatation déconcertante au regard de nos idées reçues, leur poitrine après 3 ans de suivi n’a pas molli, et s’est même carrément rehaussée !

Certains pays (Japon, Inde, …) font des campagnes pour un retour aux vêtements traditionnels seins libres.Gardons nos dessous chic pour les occasions!

Après un siècle d’enfermement, libérons nos seins: je vous écris les seins à l’air , ils sont contents et ils me disent merci.

(source : alternative santé)

 

Share

Lien Permanent pour cet article : http://www.sandrinehatonnaturopathe.com/archives/386

1 comment

  1. Yves

    Je vous fais suivre la dernière mouture de ce diaporama très informatif sur ce sujet. (Attention photos chocs mais néanmoins une vérité)
    http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-41

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current month ye@r day *